Anne Van de Walle

Spy - Ferme de Goyet

 
 

Les parents d’Anne gèrent avec leur fils une Ferme d’élevage et de culture. Les cultures sont en partie fourragères mais betteraves et céréales sont aussi récoltées.

Anne, elle, ne travaille pas à la ferme. Enfin si, mais elle ne fait ni élevage ni culture. Elle est maraîchère. Sur un lopin de terre de la ferme familiale. Elle a cette chance de pouvoir avoir assez facilement accès aux terres de ses parents mais aussi à leur matériel. Une belle dynamique familiale … Un bel endroit.

En 2012, peu après la sortie de ses études d’agronome, Anne est à la recherche d’un métier plus manuel. Avant de décider de faire des légumes, elle pensait faire une production sur la ferme, avec vente en direct. Le circuit-court ? Je ne me suis jamais posé la question de faire autrement.  Pourquoi le maraîchage ? Simplement parce qu’elle souhaite travailler dehors. Elle débute son activité en 2012.

Pas en bio. Elle ne veut pas se mettre cette pression. Elle fait ce qu’elle connait grâce à ses études : de l’agriculteur raisonnée. Elle essaye d’être plus claire et transparent chaque année. Elle se donne d’ailleurs cette année de nouveaux objectifs : l’utilisation de plants bio (la plupart) ; la valorisation du fumier de la ferme tant qu’il y en a (et complémentera si nécessaire avec des produits fertilisants agréés bio). Elle veut aussi rester compétitive au niveau des prix, offrir un produit de qualité aux consommateurs mais qui reste abordable.

Elle produit chaque année un peu plus, n’a pas atteint son maximum. Son objectif est d’arriver à avoir assez de travail pour deux personnes à temps plein. Actuellement, elle a l’aide ponctuelle de Valentine et Mathilde via le groupement d’employeur Paysans-Artisans. Toutes les trois travaillent autant dans les cultures qu’à la ferme. C’est important de faire les deux, dit Anne : c’est complémentaire.

Anne a donc un magasin à la ferme. Elle l’a emménagé dans une grange de ses parents. Elle y a aussi installé une chambre froide qui lui permet de conserver au mieux ses légumes. Elle y vend sa production et complète sa gamme en vendant d’autres produits de la région et de la Coopérative.